Vanitas / Vanité morale
Nature Morte

France, 2009.
Faïence émaillée/// Glazed earthenware.

«Vanitas vanitatum, omnia vanitatis.» 


Enfin, de ce premier sens de la vanité provient de nombreux sermons Ecclésiastiques. «Vanitas vanitatum, omnia vanitatis.» Mais par métonymie, vanité veut aussi dire "orgueil". Et si la vanité
n'a pas gardé le sens moraliste des discours religieux d'origine, son paradoxe est bien présent dans notre époque où la recherche de la gloire et de la distinction devient primordial.
La représentation d'un crâne est un rappel à l'orgueil, à l'humilité et à l'acceptation des ratés. Fissures, craquelés, coulures, sont des techniques de la céramique à mettre en parallèle avec l'aspect transitoire de la vie.


//"Vanitas vanitatum, omnia vanitatis."
Finally, this first sense of vanity comes from ecclesiastical sermons. "Vanitas vanitatum, omnia vanitatis." But by metonymy, vanity also means "pride". And if vanity has not kept the moralistic sense of the original religious discourse, its paradox is very present in our time where the search for glory and distinction becomes paramount. The representation of a skull is a reminder to pride, humility and acceptance of failures. Cracks, crackles, drips, are techniques of ceramics to parallel the transient aspect of life.




(CC) CHARLOTTE CORNATON